Saint Agnan


Le lac de Saint Agnan

Situation

Défini comme "le plus irlandais des lacs du Morvan", le lac de Saint-Agnan se situe sur le lit du Cousin dans le département de la Nièvre, sur le territoire de la commune de Saint-Agnan dont le village est situé à 3 km du barrage.

Construction

- Inauguré en 1969, il est parmis les derniers nés des lacs du Morvan. Situé à l’est du Crescent, il constitue sans doute la retenue la moins connue.

- Les fondations reposent sur le socle granitique du Morvan. A l'emplacement de l'ouvrage, le fond de vallée est composé d'alluvions provenant d'arènes granitiques et de blocs de granit dégradés. La masse globale présente des diaclases (fractures sans éloignement des bords disjoints) ouvertes en partie supérieure.

- Ces fissures ont nécessité l'ancrage des fondations à la roche saine, entraînant ainsi l'extraction de quelques 10 000 m3 de roche sur une profondeur comprise entre 5 et 10 mètres.

- Le corps du Barrage est réalisé en arène granitique provenant de la vallée et mesurée comme étant de faible perméabilité.

- Le volume global mis en oeuvre pour cet ouvrage est de l'ordre de 70 000 m3.

- La protection du corps du barrage est assurée en amont par des enrochements posés et calés "à la main" sur un double filtre permettant de prévenir les phénomènes d'érosion interne de l'ouvrage, alors que la protection aval est assurée par une butée de pied, elle aussi en enrochements et recouverte de terre végétale.

- L'évacuateur de crue est réalisé dans la roche, en dehors de l'emprise du barrage. Sa longueur est de 15 mètres.

- La galerie de vidange et de restitution est également taillée dans la roche et "coulée à pleine fouille" et fait partie intégrante de la fondation. D'une longueur de 100 mètres environ pour 1,5 mètre de large et 2,5 mètres de haut, elle sert d'exutoire pour la vidange de fond et de passage pour la canalisation d'alimentation de la station de traitement du Syndicat.

- La tour de prise est équipée :

  * d'une vanne de fond servant à la vidange de l'ouvrage pour un débit de 15 m3/s.

  * de prises de Diamètre 300 pour l'alimentation en eau du Syndicat

  * d'une vanne de diamètre 500 destinée à assurée les lâchés nécessaires à l'alimentation en énergie de l'Abbaye de la Pierre qui Vire (Voir "Tourisme" ci-dessous)

  * d'une vanne de diamètre 150 correspondant au débit de restitution de 30 litres/seconde.

Petites histoires des origines

Le barrage de Saint Agnan a été construit à l'initiative du "Syndicat de la Terre Plaine - Morvan" sous le contrôle du Ministère de l'Agriculture (DDA le l'Yonne de l'époque).

Caractéristiques générales

- Latitude : 47° 20' 11.34'' Nord
- Longitude : 04° 04' 37.92'' Est
- Altitude : 507 mètres (crête de la digue) 
- Entreprises :
 * Entrepreneur : M. Simonet (Donzy - Nièvre)
 * Direction des travaux : Service du Génie Rural des Eaux et Forets de la Nièvre
 * Etudes techniques :
      - Compagnie d'Ingénieurs et Techniciens d'Etudes (Paris) pour le projet
      - Bureau d'Etude et de Gestion (Nevers - Nièvre) pour le calcul du béton armé
      - Compagnie de Prospection Géophysique Française (Paris) pour les études Géologiques et Géophysiques
 * Société Lyonnaise des Eaux (Paris) pour la surveillance et l'entretien de l'ouvrage.
- Construction : Son barrage est construit en arène granitique (et non pas en béton). Il est beaucoup moins spectaculaire que les autres barrages du Morvan.
- Utilité : Il assure l'approvisionnement en eau de 28 communes environnantes
- Alimentation  : Il retient les eaux du Trinquelin (nom local du Cousin).
- Superficie : 140ha
- Capacité : 4,7 millions de m3 (en année sèche, l'apport est de l'ordre de 12 millions de m3 contre 28 millions en année normale)
- Profondeur maximale : 12 mètres.
- Longueur maximale  : 3 km
- Largeur maximale : 800 mètres
- Coût de l'ouvrage

Caractéristiques de la digue

- Longueur au sommet : 160 mètres
- Longueur à la base :
- Largeur au sommet : 7 mètres
- Largeur à la base : 70 mètres
- Hauteur maximum : 16 mètres

 Tourisme

- Saint Agnan est l’illustration de la nature accessible et apaisante : on peut s’y promener en famille, observer son environnement.

- Il est tout particulièrement prisé pour la pêche. Autres activités pratiquées : canoë, pédalos (aucune activité à moins de 500 mètres de la digue).

Tour du lac de Saint Agnan et circuit du domaine des Grands prés :
- On peut faire le tour du lac (9 km) à pied, à cheval ou en VTT, passant de la forêt au bocage et de sources en taillis.

- Il permet en outre de découvrir l'ancienne chapelle dédiée à Saint Pierre, la stèle souvenir du Maquis Vauban, le barrage, les hameaux typiques, le village de Saint Agnan et son église ainsi qu'un sentier pédagogique sur pilotis présentant une prairie paratourbeuse.

L’abbaye de la Pierre qui Vire :
- Située dans le nord du Morvan, au sud du département de l'Yonne, elle est bâti sur une rive du triquelin (Cousin). Elle est rattachée à l'ordre de Saint Benoit.


L'eglise de l'Abbaye


L'Abbaye


- Elle fut construite entre 1850 et 1953. L'église date de 1871.

- Le nom de la "Pierre qui vire" repose sur une caractéristique naturelle : une roche de plusieurs dizaines de tonnes qui, posée sur une autre, peut être bougée à l'aide d'un simple levier actionné par un homme. Aujourd'hui, par mesure de sécurité, la roche est scellée.

- En 1938, les moines rachetèrent une ferme proche afin de l'exploiter. Elle fut confié à un couple d'agriculteurs en 1988 afin d'en poursuivre la modernisation.

- Cette ferme est toujours en activité.

Maison du Parc Naturel Régional du Morvan :
- L’espace Saint Brisson est le site incontournable à visiter qui raconte le Morvan en déambulant dans son parc de 14 hectares.

- Il comprend un herbularium (collection de 170 espèces représentatives de la flore morvandelle) et un arboretum (17 essences forestières ou d'agrément présentes en Morvan)

- On peut se promener librement ou suivre le sentier pédagogique, petit circuit qui vous fera découvrir les zones humides du Morvan. On peut y visiter la Maison des Hommes et des Paysages, qui vous racontera l’histoire du Morvan en présentant de façon originale et interactive l’évolution de la vie quotidienne des habitants, des savoir-faire et des relations avec l’environnement. Pour les férus d’histoire, vous pourrez vous plonger dans l’histoire des maquis du Morvan en visitant le musée de la Résistance

Chapelle Saint Pierre et le Maquis Vauban, sur le bord du lac de Saint Agnan :
- Personne ne connaît la date de construction de la petite chapelle Saint Pierre ; c'est une sépulture, celle des époux Dansin,  qui a servi de refuge au Maquis Vauban pendant la seconde guerre mondiale et donc bien avant la construction du barrage.

    
La petite chapelle est située en bordure du lac, sur la rive opposée au barrage


12 hommes y ont vécus...

« Nous voici 12 hommes à nouveau, qui allons vivre dans cette Chapelle (...). L'endroit est lugubre, la Chapelle est cachée au milieu d'une forêt de sapins, dont les fûts atteignent 25 mètres de haut. Une âpre bise souffle, la porte est battante pour la rentrée de l'un ou la sortie de Vautre. Un phare à carbure éclaire vaguement l'intérieur (...). Un poêle qui fume refuse de brûler quelques tronçons de sapins gelés ou pourris.
Au fond, à droite, un petit autel de pierre sert de table ou plutôt d'étagère sur laquelle trône un vieux phono. Dans la cavité du mur, la statue de Saint-Pierre, dont le bras dressé sert à pendre une mitraillette. Ici tout est commun, le pain, les quelques conserves ou paquets de pâtes, s'il ne reste plus que 12 bouchées, il
y aura une bouffée pour chaque fumeur. Mais autour du 10 février, c'est la neige. A cause des pistes, il est dangereux de sortir, il faut employer des ruses de sioux pour assurer un maigre ravitaillement.
Au 20 février, la position est difficilement tenable, la neige persiste, on entend des bruits de moteurs plus rapprochés, nous ne sommes pas encore localisés, mais... (...). Nous quittons ces lieux avec les quelques vivres qui nous restent. Pourtant, nous sommes chargés comme des mulets avec nos armes, nos munitions, nos explosifs. »
(Extrait du panneau informatif)

    
La stèle du Maquis Vauban et l'intérieur de la chapelle

Autres chapelles du territoire :
- Faubouloin à Corancy,
- Saint Marc à Dun les Places,
- La Chapelle du Banquet à Mhère,
- La chapelle de Savault à Ouroux en Morvan.
 
Realisation Eulglod 2013
sous Izispot 4.51
Moteur de recherche interne


résultats par page
Powered by X-Recherche