Pâté aux poires

LE PATE AUX POIRES A LA MORVANDELLE

 

(Recette extraite de l’ouvrage de Joseph Bruley,

« Le Morvan cœur de France » - Tome 2,

Publié en 1966)

 

Recette de la Mélie de Château-Chinon (1)

 

*****

 

Faites une pâte avec beurre, sel, eau et œufs ; étendez-la au rouleau et mettez-la sur une tôle graissée avec une couenne de lard ; les bords assez épais et relevés.

 

Prenez des poires moyennes et bien lisses, en tout cas parfumées et fermes ; pelez-les - d'aucuns ne les pèlent pas - mais laissez-les entières, tout au plus coupées en deux dans le sens de la longueur, si elles sont trop grosses.

 

Placez-les tête-bêche sur votre pâte pour obtenir une forme allongée. Sucrez et salez légèrement.

 

Délayez une cuillerée de farine dans du lait non écrémé et deux ou trois jaunes d'œufs, suivant l'importance du pâté.

 

Versez sur les poires que vous recouvrez ensuite avec une pâte semblable à celle du dessous et que vous soudez au doigt mouillé, sur les côtés en gaufrant.

 

Dorez au jaune d'œuf et faites cuire au four le temps né­cessaire en laissant sur le sommet une petite cheminée pour éviter le boursouflement par la vapeur.

 

Servir froid.

 

(1) Note personnelle : « La Mélie de Château-Chinon », est le pseudonyme utilisé par Victor Gautheron, aussi appelé « Vicomte Victor Gautron du Coudray », poète, géologue, botaniste, peintre, historien et même chercheur d’or.

C’est sous le pseudonyme de « La Mélie de Château-Chinon » qu’il a écrit en 1897 un recueil poétique intitulé « Quarteron de rimes culinaires suivi de recettes Morvandelles et d’une dissertation sur la dégustation des vins ».

 

Moteur de recherche
interne


résultats par page
Powered by X-Recherche
Réalisation Eulglod 2017
Sous Izispot 4.70