L'Armistice

11 Novembre – Armistice de 1918
L'armistice de 1918 a été signé le 11 Novembre 1918 à 05h15 à Rethondes, en forêt de Compiègne, dans un ancien wagon du train d'Etat-Major du maréchal Foch.
Il s'agissait d'un cessez-le-feu général, le traité de paix ayant été signé le 28 juin 1919 à Versailles.

Rethondes

Un lieu reculé et capable d’accueillir deux trains, Alliés et Allemand, était souhaité.
Les épis (ils étaient 4) de tir du Franc-Port, qui n'étaient pas prétendument désaffectés ni abandonnés, semblaient convenir.

 Franc-Port près de Rethondes

Ce site ALGP (Artillerie Lourde à Grande Puissance), situé a à peine 3 km à vol d'oiseau de Rethondes et au bord de l'Aisne, étudié dés 1916, a été aménagé en 1917 mais n'a pas immédiatement servi en raison du remplacement du général Joffre par un certain Nivelle (tiens, encore lui ?).
Ce n'est qu'en septembre 1918 qu'une batterie américaine de 14 pouces a pu tirer, remplacée par ce qui est couramment appelé le « Groupe 305 Buat » (la réserve d'artillerie lourde -utilisant du calibre 305- commandée par le Général de Division Edmond Buat).
Il semble que ce site ai également subit des bombardements.


Les épis de Franc-Port
Document Guy François

Soldat inconnu

Par les députés (le 8 Novembre 1920) puis par les sénateurs (le 9), la loi suivante est votée à l'unanimité :
"Article 1er : les honneurs du Panthéon seront rendus aux restes d'un des soldats non identifiés morts au Champ d'Honneur au cours de la guerre 1914-1918. La translation des restes de ce soldat sera faite solennellement le 11 novembre 1920.
Article 2 : le même jour, les restes du Soldat inconnu seront inhumés sous l'Arc de Triomphe".  

Le 11 Novembre, jour férié

Ce jour est férié depuis la loi du 24 octobre 1922 signée par Alexandre Millerand, Président de la République :
Art. 1er. – La république française célèbre annuellement la commémoration de la victoire et de la Paix.
Art. 2. – Cette fête sera célébrée le 11 novembre, jour anniversaire de l’armistice.

Le 11 novembre sera jour férié mais chômé sous certaines conditions

 Le wagon originel

Le wagon présenté aujourd'hui est une réplique de celui utilisé pour la signature de l'armistice.
En effet, en 1940, Adolf Hitler avait fait transporter l'original à Berlin.
Déplacé lors de l'avance des troupes alliés il a ensuite été détruit par les SS afin d'en éviter la restitution


Le train de l'Armistice

Sources documentaires

- Wikipédia
- Service Historique de la Défense
- Guy François : https://forum.pages14-18.com

Moteur de recherche
interne


résultats par page
Powered by X-Recherche
Réalisation Eulglod 2017
Sous Izispot 4.70