La Fête de la victoire

8 Mai - Fête de la victoire de 1945

 Origine

Le 8 mai 1945 est la date marquant la victoire des Troupes alliées sur l'Allemagne nazie ainsi que la fin de la Seconde Guerre mondiale en Europe.

Il y eut deux signatures de reddition :
La première, le 7 mai 1945 à 02h41 à Reims, par le Maréchal Jodl, un acte de capitulation devant prendre effet le 8 Mai 1945 à 23h01.

La seconde consécutive aux exigences de Staline quant-à une signature à Berlin même, le 8 Mai 1945 à 23h16 par le Maréchal Keitel.

Deux signatures de redditions mais deux textes quasiment identiques.
Curiosité consécutive aux exigences de Staline, la France retiendra la date du 8 et les Russes celle du 9, la date réelle semble pourtant être celle du 7…


8 Mai 1945 sur les Champs Elysées
(Image Internet - Origine inconnue)


Ce jour est bien la fin de la guerre en Europe, le V-E Day, la capitulation du Japon, le V-J Day, n’étant intervenue que le 2 Septembre 1945

Jour férié en France

C’est par une loi du 7 Mai 1946 que la date du 8 Mai, ou du Dimanche suivant immédiatement, sera fixée pour être commémorée chaque année.

La loi du 20 Mars 1953 instaure le 8 Mai comme jour férié (mais non chômé)

Dès la fin des années 50, la volonté de réconciliation tend à supprimer ce jour de commémoration, ce qui n’est naturellement pas du goût des Associations d’anciens combattants.

Ainsi le décret du 11 Avril 1959 supprime le caractère férié du 8 Mai et fixe sa commémoration au deuxième Dimanche de Mai.

Le décret du 17 Janvier 1968 fixe à son tour la commémoration au 8 Mai, mais en fin de journée.

En 1975, les commémorations du 8 Mai sont à nouveau supprimées. Nouvelle grogne logique des anciens combattants.

Enfin, le 2 Octobre 1981, la loi 81-893 rétabli le caractère férié de ce jour qui deviendra aussi chômé, et l’ajoute à la liste des jours fériés retenus dans le code du travail.

Le 8 Mai c’est aussi…

Le 8 Mai c’est aussi Sétif en Algérie, où la sanglante répression d’une manifestation dont les suites auront fait entre 1 600 et 45 000 morts selon les sources, et qui sera probablement le point de départ d’une autre guerre, celle de l’indépendance de l’Algérie.

Sources documentaires

- Documentation personnelle
- Wikipédia
-
Moteur de recherche
interne


résultats par page
Powered by X-Recherche
Réalisation Eulglod 2017
Sous Izispot 4.70