Le Nouvel An

Le Nouvel An, le 1er Janvier

Eguinané ! « Au Gui l'An Neuf » en Celte

Depuis le monde antique, le Jour de l’An ou le début de l’année, a souvent changé de date.

- 2000 ans avant notre ère, à Babylone, c’était une fête qui avait lieu au printemps pour honorer le dieu Mardouk, protecteur (entre autres) des récoltes.

- Il est retenu que pour les Gaulois l’année débutait « en » Mars.

- Pour les romains c’était le 1er Mars, sous Romulus, jusqu’à ce que César décide de l’utilisation du calendrier Julien et place ainsi le début d’année au 1er Janvier.

Les calendes étaient les premiers jours de chaque mois, c’était la période où les prélats définissaient les dates auxquelles les débiteurs devaient payer leurs dettes.
Ce serait sous l’empereur Auguste que le terme « calendes grecques » aurait été utilisé pour la première fois pour parler d’une date qui n’existe pas, les Grecs n’utilisant ni le calendrier Julien, ni les calendes…

Chez les Romains, le 1er Janvier était dédié à Janus, dieu des portes et des commencements. Le mois de janvier lui doit d’ailleurs son nom.
Janus auraient eut deux faces, celle de devant tournée vers le futur, celle de derrière, vers le passé.

- Sous Hugues Capet le jour de l’an était à Pâques

- Par la suite, ce fut soit en Janvier, soit en Mars, jusqu’à Charlemagne qui décida que ce serait à Noël, puis le 1er Mars avant d’essayer en vain de changer aussi le nom des mois.

- Ce fut ensuite l’église qui au XIIe siècle fixa la nouvelle année au Vendredi Saint, soit le Vendredi avant Pâques.

- En quelques endroits ce sera le 25 Mars, fête de l’Annonciation (mentionné par le Concile de Reims de 1235 comme étant « l’usage en France »)…

- Charles IX replace ensuite la date au 1er Janvier par une ordonnance de 1564.

- En 1622, le Pape Grégoire XV décide lui aussi que la nouvelle année aurait lieu le 1er Janvier.

- L’adoption (chaotique) du calendrier grégorien en 1582 confirma la date du 1er Janvier

- En 1792, sous la Révolution, le gouvernement déplace le 1er Janvier au jour de l’équinoxe d’automne : Le 22 septembre 1792 devient le 1er vendémiaire an I.

- Le calendrier grégorien retrouve sa place en 1806 et le nouvel an retrouve le 1er Janvier, non sans avoir à nouveau cédé la place pendant 2 mois au calendrier républicain lors de la commune de Paris, entre le 18 Mars 1871 et le 28 Mai 1871.

Cette fois c’est définitif, du moins nous l’espérons.

Sources documentaires

- Documentation personnelle
- Wikipédia
- Joseph Bruley : Le Morvan cœur de France
Moteur de recherche
interne


résultats par page
Powered by X-Recherche
Réalisation Eulglod 2017
Sous Izispot 4.70