Etangs

1 500 hectares de lacs et grands étangs

 

Principaux étangs

- Le Morvan c’est environ 5 000 km de rivières et 1 500 hectares de lacs et grands étangs.
- Dans la plaine, en avant des hauteurs du Morvan lorsque l’on vient de Nevers, se trouvent les 3 principaux grands étangs contigus de la Nièvre :
* La Perchette
* Baye,
* Vaux,

- Ils occupent une surface d’environ 220 hectares et sont connus aujourd’hui pour leur richesse écologique.
- Ils sont situés à une cinquantaine de kilomètres de Nevers, au centre du département de la Nièvre.
- Ces trois étangs de plaine ont été crées à la fin du 18e siècle pour alimenter en eau le canal du Nivernais.

La Perchette (16 ha).
- D’une surface moindre, il faut noter la particularité d’un parcours de pêche aménagé pour les handicapés.
- Les carnassiers sont présents, mais l’intérêt majeur de la Perchette se trouve dans sa population de poissons blancs (nombreux gardons et carpeaux) qui permet de s’amuser en réalisant de jolies bourriches.

L’étang de Baye (74 ha):
- Longé par le canal du Nivernais avec lequel il communique par une écluse, il étend sa forme rectangulaire au milieu des prairies.
- D’une profondeur uniforme de 3 à 4 mètres, ses fonds sont limoneux et l’on trouve peu de végétation aquatique.
- Son niveau reste stable durant toute l’année pour les besoins de la base nautique administrée par le Conseil Général de la Nièvre.
- Deux digues autorisées à la pêche le bordent sur sa partie Sud et Est. En été, les pêcheurs privilégient les "coups du matin et du soir" en dehors de l’activité touristique en pleine journée.

L’étang de Vaux (130 ha) :
- L’étang de Vaux, constitue une réserve ornithologique qui accueille des espèces végétales et animales remarquables.
- C’est le plus grand mais aussi le plus sauvage et il est totalement interdit aux activités nautiques autres que la pêche (motorisation interdite).
- Entouré de forêts, il n’est accessible du bord qu’en certains endroits. Sa partie Ouest, jonchée de grandes roselières, est en revanche inaccessible sans bateau.
- Sa profondeur moyenne est de 3,5 mètres et la végétation aquatique est abondante, assurant une bonne reproduction des espèces présentes.

Les étangs et le flottage du bois

- Pour son mémoire de Master 1 - Sciences des Sociétés et de leur environnement, Etude du dispositif hydrologique pour le flottage du bois en Morvan (XVIè-XXè S.) : Statistique des étangs, reconstitution des débits des lâchers et évaluation des impacts géomorphologiques, Anne Sophie POUX a fait un important travail dont voici le résumé.

- Le flottage du bois dans le Morvan a fait l’objet de nombreuses études historiques ou économiques.

- Toutefois, la modification de l’écoulement pour le flottage à bûches perdues n’a jamais été véritablement étudiée d’un point de vue hydrologique.

- Pendant plus de deux siècles, des lâchers d’eau répétés ont été effectués à partir d’étangs artificiels afin de faciliter le transport des bûches dans les petits ruisseaux morvandiaux. Grâce aux données historiques existantes, le débit de ces lâchers a pu être évalué : il était compris entre 2m3/s et 3m3/s à l’aval immédiat des étangs, ce qui est considérable dans de petits ruisseaux dont le bassin-versant ne couvre que quelques kilomètres carrés.

- La comparaison de ces chiffres avec l’écoulement naturel des rivières étudiées fait apparaître une différenciation très nette entre les cours d’eau de tête de bassin, où les crues artificielles étaient exceptionnellement fortes, et l’Yonne amont, où les crues pour le flottage demeuraient dans la classe des événements ordinaires.

- Ces manipulations d’écoulements ont entraîné des perturbations disparates sur le milieu fluvial, les ruisseaux de tête de bassin ayant été les plus perturbés.

- Par ailleurs, l’estimation de la puissance spécifique critique dissipée à l’aval des barrages et les observations géomorphologiques montrent que la capacité de cisaillement des écoulements artificiels était très importante.

- On peut ainsi faire l’hypothèse que les lâchers d’eau destinés au flottage ont favorisé l’érosion des vallons et alimenté une vague sédimentaire.

Origine références :
- Anne-Sophie Poux, Frédéric et Nicolas Jacob-Rousseau, Reconstitution des débits des crues artificielles destinées au flottage du bois dans le massif du Morvan (centre de la France, XVIe-XIXe siècles) d’après les documents d’archive et la "géomorphologie de terrain", Géomorphologie : relief, processus, environnement [En ligne], 2/2011. URL : http://geomorphologie.revues.org/9351; DOI: 10.4000/geomorphologie.9351

 Quelques-uns des autres étangs

- Si la plupart des étangs du Morvan servaient au flottage du bois, d'autres, plus anciens, ont été creusés à partir du XVe siècle pour tenter d'assainir la région et pour servir de viviers aux propriétaires pour l'alimentation de leurs domestiques car à cette époque la viande était rare.
- A titre d'exemple, la paroisse de St Léger en comportait 22, dont 10 importants, parmi lesquels : l’étang des Hâtes, l’étang Cousin, l’étang Larmier, l’étang Morin, l’étang de Champeau.

Citons également :
- L’étang Taureau, étang de pêche, ancien réservoir pour le flottage à bûches perdues sur le Vignan, activité économique complémentaire pour les Morvandiaux du XIXème siècle. Cette propriété a connu reconstructions et démantèlements successifs depuis le XIXème siècle. En 1975, le domaine est acquis grâce à l’Etat, la Région Bourgogne et le Département de la Nièvre, par le Syndicat Mixte du Parc, représenté par son Président Paul Flandin, pour y installer la Maison du Parc Naturel Régional du Morvan.

- L'étang des Hâtes, où le Cousin, affluent de la Cure qui elle-même se jette dans l'Yonne, prend sa source, en limite des départements de la Côte d'Or et de la Nièvre.
 
L'Etang d'Aligny :

 
L'Etang Bordot :

 
L'Etang de Champeau :


L'Etang d'Ouroux :

l'étang d'Ouroux, sur 6 ha et datant de 1353.

L'Etang du Goulot :


L'Etang de Rincieux :


Les Etangs Contantin :

 
Etang Contantin...

 
... alimenté par Le Martelet


- L'étang du Chatelet : sur le ruisseau de la Proie.
 


L'étang du Chatelet...


... et sa digue.

 
- L'étang Neuf

- L'étang de Vauclair

- L'étang des Brûlons

- L'étang de la Creuse

- ... Et tant d'autres...



Moteur de recherche
interne


résultats par page
Powered by X-Recherche
Réalisation Eulglod 2017
Sous Izispot 4.70