Ruisseau de la Proie

Retrouver la source du Ruisseau de la Proie relève de l’exploration.
De nombreuses et diverses cartes dont Google Map et certaines cartes IGN, affichent la source du Ruisseau
de la Proie dans la boucle de la route touristique du Haut-Folin (Route forestière de la Proie).

Le Ruisseau de la Proie


Sur place, à cet endroit, nous sommes déjà en présence d’un beau ruisseau et non d’une source.
En revanche, en fouillant parmi la végétation, on découvre à une centaine de mètres de là (vers l’Ouest), les vestiges de
ce qui a probablement été la fameuse digue d’une dizaine de mètres de hauteur qui avait été réalisée, « non loin de la source ».
Cette digue était probablement destinée à aider au flottage du bois.
De nos jours subsiste une modeste retenue, en aval de la première, située en bordure de la « route touristique ».


Sur la carte d’Etat-Major (1820-1866),
la retenue sur le ruisseau de la Proie apparaît nettement

    
Aujourd'hui encore, nous pouvons retrouver au milieu des broussailles, quelques vestiges de
cette retenue qui devait mesurer une bonne dizaine de mètres de hauteur.

En remontant le cours du Ruisseau de la Proie, il apparait qu’il passe via des buses (vers l’Est) sous la chaussée de la Route forestière, continu dans un capharnaüm d’arbres écroulés, de broussailles et de mousses jusqu’à la D500, à environ 300 mètres du carrefour avec la route du Bois du Roi (route des Bâtiments et antennes du Haut Folin).


Attention, mieux vaut tenter l’exploration de cette zone par temps (très) sec…

De là il nous emmène de l’autre côté de la route, à nouveau via des buses, et se perd dans le fossé après quelques longueurs


La source ?

La source du ruisseau de la Proie serait donc en réalité la somme de quelques ruissellements en bordure de la D500 et le Ruisseau de la Proie lui-même la somme de tous les (nombreux) ruissellements situés sur ce flan du Haut-Folin.


Seule la carte IGN ci-dessus désigne cette autre localisation de la « source ».

Le Ruisseau de la Proie est un affluent du Ruisseau de la Motte dans lequel il se jette peu avant l’Etang du Châtelet qui lui-même se déverse dans l’Yonne à quelques centaines de mètres de là.
Sa longueur est de 3,8 km auxquels il faut rajouter les 1,5 km (environ) qui séparent la source affichée sur les cartes de la « source réelle », ce qui situerait ladite source à une altitude de 860 mètres.

Il est situé à cheval sur les départements de la Saône et Loire (71) et de la Nièvre (58) et traverse 3 communes : St Prix (71) où il prend sa source, Arleuf (58) et Fâchin (58).

Le Ruisseau de la Proie est indissociable du Camp des Blandins ou du Tacot.

Au niveau du hameau des « Joies » (Les Joies d’en haut), se situait une dérivation (encore visible) du ruisseau destinée à alimenter le « Camps des Blandins », ancien camp de réfractaires de la Grande Guerre,
mais aussi à permettre le ravitaillement en eau de la locomotive du fameux « Tacot » de la ligne Château-Chinon / Autun dans la carrière des Blandins où travaillaient les prisonniers.

Voir « Le camp des Blandins » et « Le Tacot du Morvan »

A l’origine, pour accéder à la station du Haut-Folin, il n’existait rien pour permettre le franchissement de ce fameux ruisseau de la Proie.
C’est ainsi qu’à l’époque, Joseph Gadrey et sa bande de copains, forts des connaissances acquises lors de leur passage chez les Scouts de France, se sont lancés dans la construction d’une passerelle en rondins.

    
Pas juste un gué « pieds secs », une passerelle, une vraie !


Par la suite, le pont qui enjambe le ruisseau de la Proie à cet endroit fut réaménagé par les services forestiers.


Le petit pont sur le ruisseau de la Proie

    
Aujourd'hui, en 2020, c'est un magnifique petit pont de bois

Sources documentaires

- Google Map
- Documentation et Photothèque Sylvain Mathieu
- Documentation et Photothèque Joseph Gadrey
- Skimo: https://skimorvan.wixsite.com/haut-folin
Nouveau moteur de recherche interne par Google
Tout sur Eulglod,
en mieux et plus rapidement